Les invités


Paolo Eleuteri Serpieri sera l’invité d’honneur du Festival 2015.

Découvrez également tous les auteurs, scénaristes, illustrateurs et autres artistes confirmés pour le Festival 2015 :

 

AAARG!

AaargBANDE DESSINÉE & CULTURE À LA MASSE.

Tels sont les maîtres mots de AAARG!, la revue bimestrielle disponible depuis fin 2013 en librairie.

– Une revue bimestrielle de bande dessinée & Culture(s) populaire(s)

– Un site au prisme éditorial plus ouvert

– Un lieu de débauche, de stupre et de culture populaire

– De l’amour, de l’ivresse, des spaghettis .

 

Julien et Léa seront présents pour nous présenter leur revue.

 

 

 


Alep

AlepNé en 1966, il s’est très vite intéressé au dessin sous toutes ses formes, et tout particulièrement à la bande dessinée.

Pour assouvir sa passion, il entreprend des étude d’arts plastiques, puis devient illustrateur indépendant et intervenant auprès des enfants pour faire partager ce goût de la BD. Il participe en 2002 à la création d’un village du livre à Saint-Romain-la-Motte (42), multipliant les interventions en milieu scolaires, les fêtes et les marchés du livre. Il est co-auteur, sous le pseudonyme d’Alep, de l’album Comixland. L’introuvable (avec Deloupy) est paru en 2006, et la suite, Faussaires, début 2008.

Texte © Jarjille

 


William Augel

AugelNé en 1973 au Mans, il travaille comme illustrateur indépendant et participe à plusieurs ouvrages pour l’édition jeunesse.

Il travaille régulièrement pour les magazines « Sciences-Ouest » et « la Salamandre » pour lesquels il réalise un strip. Il a publié en 2011 aux éditions de l’Œuf la bande dessinée « Atomes crochus ». Il participe également aux collectifs « Rhapsode » et « Frank Zappa comics tribute » aux éditions de l’Œuf.

Texte © Jarjille

 

 


B-gnet

B-gnet © 6 Pieds sous Terre

B-gnet © 6 Pieds sous Terre

B-gnet : [bénié] n.m. inv. du Lyonnais Bovagnet (Florian) qui signifie « bugne ». Auteur d’histoires courtes en bande-dessinées du début du millénaire. Histoire : On rencontrait jadis le B-gnet à l’école d’illustration / BD / infographie / dessin animé Émile Cohl ; après quoi il parut furtivement dans Fluide Glacial, puis dans Bodoï avec le personnage “Saint Bernard l’ermite”. Géographie : On trouve aujourd’hui le B-gnet dans le magazine Spirou. On peut également le découvrir régulièrement depuis sept ans dans le Psikopat où il a réalisé une série d’histoires courtes inspirées du Scarface de Brian de Palma (The world is yaourt) et les aventures de Jean-François et Honoré (Rayures). B-gnet est Lyonnais et fait partie de l’ateliers KCS (avec les frères Jouvray et Salsedo, notamment).

Texte © 6 Pieds sous Terre

 


Stefano Casini

Stefano CasiniStefano Casini est en Italie un auteur confirmé. À ce jour, il a déjà réalisé 26 albums de la série de science fiction Nathan Never chez l’éditeur Sergio Bonelli. Comme de nombreux auteurs italiens il s’est donné comme objectif de publier des travaux plus personnels et ambitieux sur le marché français. Scénariste et dessinateur, Stefano Casini publie en 1999 Démon intérieur, aux éditions USA, puis, chez Sémic, le premier tome de la série Caleb (2001). Il revient en 2004, chez Mosquito, avec Moonlight Blues. Et en 2005, il publie le premier des quatre tomes de la série Hasta la victoria !. Il a publié quatre albums en France dont Moonlight blues en 2005 chez Mosquito. Son trait élégant est d’une rare efficacité. Narrativement il privilégie des intrigues mettant en scène des personnages avec une psychologie complexe.

Texte © Mosquito

 


Deloupy

DeloupyNé en 1968 à Saint-Etienne, il est diplômé des Beaux-Arts d’Angoulême, section bande dessinée.

Il travaille comme illustrateur indépendant pour la publicité tout en publiant, depuis 2002, pour l’édition jeunesse. Il a illustré de nombreux ouvrages pour les enfants aux éditions Magnard, Bayard, J’ai lu jeunesse, Koutchoulou, Lito. Il a réalisé les illustrations de Collisions et, sous le pseudonyme de Deloupy, celles de Comixland. L’introuvable (avec Alep) est paru en 2006. La BD Sans commentaire est sortie en octobre 2007, puis Faussaires T1, la suite de L’introuvable, début 2008, et enfin Faussaires T2 en 2010. Avec des frites ?, BD autobiographique a été publiée en 2009. Vient de paraître Crotteman, dans la collection BN2.

Texte © Jarjille

 


Bettina Egger

Bettina EggerNée le 17 février 1981 en Autriche elle vit et travaille à Rennes.

Depuis 2007, un an après avoir été reçue en master d’arts plastiques à l’université de Rennes, elle enchaîne les expos de gravures et de planches bd entre la France, l’Autriche et la Russie. En 2009 elle sort « No border » aux éditions du monde libertaire. Elle publie régulièrement des nouvelles graphiques dans divers fanzine et magazines et fait des dessins de presse et des affiches dans le monde associatif. En 2011 elle initie le projet « Frank Zappa en bd », collectif international d’auteurs de bd. Passionnée de langue et littérature russe, son travail artistique se nourrit de curiosité et de nombreux voyages en Europe de l’Est et ailleurs dans le monde.

Texte © Jarjille

 


Thierry Girod

Thierry Girod

Thierry Girod

Né en 1961 sur les bords du lac Léman en Haute-Savoie. Graphiste publicitaire de formation et illustrateur, il décide enfin d’assouvir sa passion pour la B.D. De là, va naître un projet B.D. L’Ombre du Dragon ou les aventures de Franck Blakmail que l’éditeur Agorma publiera. Il rencontre alors Georges Ramaïoli (alias Simon Rocca, dessinateur scénariste de nombreuses séries : Zoulouland, Le Khan, Vae Victis). Ensemble, ils sortiront six tomes de la série Wanted. Puis, Yves Swolfs pense à lui pour reprendre sa série culte qu’il accepte avec enthousiasme. La mise en couleurs est assurée par Jocelyne Charrance, déjà coloriste de Wanted.

© Soleil

 


Nicolas Grappin

L'arbre - Nicolas Grappin

L’arbre – Nicolas Grappin

Jurassien, Nicolas se passionne pour la BD dès l’âge de six ans.

Nicolas Grappin © La Fourmilière BD

Nicolas Grappin © La Fourmilière BD

De 2002 à 2007 il organise le festival BD de Saint-Claude. En 2012 en collaboration avec Danica Brine, dessinatrice canadienne et Chris Malgrain, il publie une série de SF intitulée « Les Voyageurs de Houston » dans Rocket Science n°3 editions Oniric Comics. Janvier 2014 : 2 nouvelles histoires des « Voyageurs de Houston  » dans un numéro spécial de Rocket Science – dessin de Danica Brine.

En 2014, il publie avec Alain Paillou « L’Arbre », conte poétique édité par les éditions La Fourmilière BD.

Texte © La Fourmilière BD

 

 

 

 

 


Iah-Hel

Iah-HelFrédéric-Christophe Gaffiat, nom de plume Iah-Hel, est éducateur de formation, se passionne pour le fonctionnement de l’être humain.

Suite à un parcours atypique et de multiples expériences, il s’est mis à écrire pour nous livrer sa pensée, ses questionnements, sa façon d’appréhender le monde ! C’est ainsi qu’un premier recueil poétique et de nombreux textes ont vu le jour. D’expèriences en rencontres, ses écrits ce sont modelés et l’ont porté jusqu’à ce point d’orgue qu’est l’écriture d’un scénario. Au travers de ses mots, nous découvrons un univers sombre et tourmenté où la nature humaine à le premier rôle. Ses textes portent un regard incisif sur ce début de XXIème siècle et sur l’homme au sens large du terme. Son approche de l’écriture est celle d’un autodidacte, qui, grâce aux encouragements et réflexions de son entourage s’est réalisé pour nous offrir cette plume.

Texte © Manga News

 

 

 


Kaya

Kaya © BD Gest

Kaya © BD Gest

Né en 1960 dans une ferme en Bretagne, à Saint Sulpice la Forêt près de Rennes (les vaches s’en souviennent encore !…) Kaya entre au lycée hôtelier de Dinard en 1975 et en sort diplômé 3 ans plus tard. Il exerce alors pendant 15 ans son métier de cuisinier. C’est en 1981 qu’il débarque en Haute-Savoie pour ne plus quitter cette belle région. Sa passion pour le dessin l’emporte et lui fait ouvrir un atelier où il exprime tout son talent artistique. C’est en 2003 que va naître sa vache et le phénomène KAYA, ici on dit “la Vache de KAYA” comme on dirait “le chat de Geluck”. Kaya est un peu le Geluck de nos montagnes. C’est alors que le Dauphiné libéré le contacte pour mettre en illustration humoristique l’actualité du G8 à Evian…

Il sort son premier album intitulé “La Vache qui Meuh’rmurait à l’oreille des hommes”, de braves et belles abondancières aux pis rebondis qui se plaignent de ne pouvoir manger leurs farines, et oui Kaya c’est l’actu mais à rebrousse poil. Principe de précaution anti-morosité oblige !

Texte © BD Gest

 


Daniel Koller

KollerDaniel Koller est né en 1963, à Genève. Il n’a pas fait d’études ni de formation particulière, c’est un autodidacte dans le domaine du dessin.

Passionné de bandes dessinées depuis l’enfance, il exerce à mi-temps, dès la fin de sa scolarité obligatoire, divers petits boulots qui lui permettent de développer parallèlement le dessin. Première publication dans le magazine (À Suivre) vers l’âge de vingt ans, sous le pseudonyme de Bader K. Puis, toujours dans (À Suivre), échelonnées sur une dizaine d’années, suivent plusieurs autres publications, mais cette fois sous le nom de Koller. Deux histoires courtes, publiées peu avant la disparition du mensuel, mettent en scène le personnage de Luc Lafontaine, qui a fait par la suite l’objet d’un album. Intitulé Les tribulations de Luc Lafontaine, ce one-shot, paraît aux éditions Casterman en 2000. Cet album a été réalisé entièrement par Koller, lors de son séjour d’une année à Paris, financé par la bourse de la Fondation Patino pour les jeunes artistes. Dès lors, sa carrière décolle : il entame la série Mayam avec le scénariste Desberg, dont quatre tomes paraissent aux éditions Dargaud entre 2003 et 2007. Toujours chez Dargaud, il participe au tome 5 de la série Empire USA, toujours en collaboration avec Desberg. Plus récemment, Koller a encore travaillé avec Desberg sur une nouvelle série aux éditions du Lombard : I.R.$ – all watcher, dont les deux premiers tomes sont sortis en 2010 et 2011.

Texte © Dargaud

 


Fabien Lacaf

LacafDiplomé d’archéologie, Fabien Lacaf débute dans la bande dessinée en 1980, d’abord dans Charlie Mensuel, illustrant des récits de Patrick Cothias, puis dans Métal Hurlant, mettant en scène des nouvelles fantastiques signées Serge Le Tendre.

Avec Patrick Cothias, il publie dans L’Argonaute, entre 1983 et 1984, Les Robinsons de l’Aquarius, une série de science-fiction. Avec Serge Le Tendre, en 1985, il réalise l’album Fontainebleau, dans la série Le Temps des châteaux, aux éditions L’Arbre à images. Sur un scénario de son épouse, l’historienne Nelly Moriquand, il illustre ensuite la vie quotidienne des bourgeois et des moines au Moyen Age dans le cadre d’une exposition permanente proposée par le château de Pierrefond. En 1988, outre divers travaux d’illustrations pour Tilt ou Le Généraliste, et l’animation de Pierre et Plouf, dans Perlin, sur un scénario de A. Graal, il réalise avec Nelly Moriquand Catherine de Médicis aux éditions Dargaud. En 1988 toujours, à l’intention du comité du bicentenaire de la Révolution française, il crée le premier récit Les Patriotes, sur un récit signé de Frank Giroud. L’album, bien accueilli, se poursuivra pour former une série de trois volumes, aux éditions Glénat. Entre 1989 et 1993, toujours aux éditions Glénat, sur des textes de Nelly Moriquand, il illustre la série Les Pêcheurs d’étoiles. Fabien Lacaf travaille également sur quelques projets publicitaires, comme En route vers le futur (scénario Rodolphe), pour Canon France en 1990, ou Les Sept Parchemins, pour une marque de bière, en 1993. Il se consacre ensuite au secteur cinématographique, réalisant les story-boards de divers films, dont celui des Visiteurs. En 1997, les histoires insolites et anecdotes historico-médicales de la rubrique du Dr Jacquemart que Lacaf illustre, dans la revue Le Généraliste, font l’objet d’un recueil aux éditions La Sirène. La même année, Lacaf marque son retour à la bande dessinée avec la parution d’Extrême Frontière, un récit indépendant réalisé en collaboration avec Daniel Bardet et qui paraît aux éditions Dargaud. A partir de 1999, Lacaf élabore en solo la série policière Macadam, publiée dans la collection « Bulle noire » des éditions Glénat. En 2002, avec le scénariste Daniel Bardet, Fabien Lacaf signe le premier tome de La Traque, un récit d’aventures historiques sous Louis XIV, qui paraît dans la collection « Vécu » des éditions Glénat. L’année suivante, assisté de Nelly Moriquand qui en écrit les textes d’accompagnement, le dessinateur publie aux éditions Glénat son travail graphique réalisé pour le film d’Antoine de Caunes, Monsieur N.

Texte © BD Gest’

 


Ded Latol

latol_dedPeintre, sculpteur et dessinateur. De son vrai nom André Guinard… Né le 9 octobre 1965 à Bourg-en-Bresse dans l’Ain.

Didacticien de formation, autodidacte dans la forme, curieux par déformation… Ded LATOL est d’abord peintre et sculpteur. Inspiré de l’art africain, influencé par le monde de la BD, impressionné par l’Art Brut tel que le définissait Dubuffet, il s’adonne depuis 2006 à une de ses passions : le 9e Art…

Texte © Site Auteur

 

 


 

Louis Le Hir

Louis Le Hir

Louis Le Hir

Naissance à Paris le 01 octobre 1986.
Louis Le Hir tombe très vite accroc à la bande dessinée, son père, Jean-Louis Le Hir, étant lui-même auteur.

Baignant donc dans le milieu, on peut dire qu’il découvre le monde avec un crayon et une gomme dans les mains. Après sa scolarité, il obtient une licence en Arts Plastiques à la Sorbonne. Peu de temps après, il arrête ses études pour exercer divers petits boulots et consacrer son temps à sa passion : la bande dessinée. C’est ainsi que parait Clown aux éditions Mosquito en 2012, mis en couleur par son père, qui reçoit un prix à Sérignan. Deux autres projets sont en route, une adaptation du conte des frères Grimm, Hansel et Gretel, et la suite de Clown. Parmi ses influences, on peut citer en vrac Muñoz et Sampayo, George Grosz, David Goodis, Jim Thompson et bien d’autres.

Texte © K-Libre

 


Nikita Mandryka

MandrykaNikita Mandryka, dit Mandryka (pseudonyme Kalkus à ses débuts), né le 20 octobre 1940 à Bizerte, est un auteur de bande dessinée français d’ascendance russe.

Nikita Mandryka passe son enfance en Tunisie, avant de faire ses études secondaires en France, en particulier à l’Institut des hautes études cinématographiques. Il commence à publier ses premières bandes dessinées chez Vaillant, le journal de Pif : Les aventures potagères du Concombre Masqué et Les Minuscules. En 1967 il passe à Pilote, écrit des scénarios pour Monzon et continue Le Concombre Masqué dans Pilote.
Avec Claire Bretécher et Marcel Gotlib, il fonde en 1972-1973 L’Écho des Savanes dont il se retire en 1979. Il devient rédacteur en chef de Charlie mensuel en 1982 puis de Pilote en 1983 avant de devenir conseiller à la rédaction.
Il reprend Le Concombre Masqué pour Dupuis dans les années 1990-1993 : La dimension Poznave et suivants.

A l’occasion du festival, découvrez les petits opus de Mandryka publiés chez Alain Beaulet Editeur, avec le coup de coeur du libraire « Gardez l’argent » !

Texte © Babelio – Wikipedia 

 


Olivier Marin

Dédicace

Dédicace

Né en 1970 à Bourg-en-Bresse (Ain), Olivier Marin est toujours installé dans son département d’origine. Entre son activité de graphiste et de webmaster, il a pris le temps de nous concocter des albums BD.

Passionné, depuis sa plus tendre enfance, de bandes dessinées, il est fan de « ligne claire » et particulièrement de la BD franco-belge des années 50-60 signées de grands maîtres comme Hergé, Jacobs, Bob de Moor et Jacques Martin.

Il garde des sorties dominicales dans la traction 7c de 1936 de son père un souvenir ému, qui est à l’origine de sa seconde passion : les voitures populaires anciennes. Dès 12 ans, il réalise sa première BD sur la 22 CV.

Longtemps, il a dessiné dans son coin, juste pour le plaisir, jusqu’à ce que des éditeurs lui confient la réalisation d’illustrations pour les livres scolaires. Devenu infographiste et webmaster, ce dessinateur autodidacte est repéré en 2003 par l’éditeur genevois Pierre Paquet. En octobre 2007, il sort sa première BD Michelle – Les Mystères de l’Est qui a notamment été primée au festival de Moulins. Le succès incontestable de son second album, Le Mystère de la Traction 22, le révèlera au grand public.

Texte © Editions Paquet 

 


Thierry Martinet

Thierry Martinet © BD Gest

Thierry Martinet © BD Gest

Son métier initial de dessinateur technique est vite troqué pour l’illustration, le graphisme et la publicité. Très jeune, une passion pour le monde de l’aviation s’installe grâce à un cousin pilote dans la Patrouille de France. Fasciné depuis l’enfance par la BD, il monte un atelier de création graphique où le 9e art est, bien sûr, privilégié. Il collabore avec plusieurs dessinateurs et artistes de bande dessinée. Initiateur et auteur de plusieurs expositions. Il est aussi le créateur du festival « BD dans l’Ain » à Bellegarde sur Valserine.

Texte © Idées+

 

 


Pierre-Hugaux Massi

Pierre Hugaux Massi

Pierre Hugaux Massi

Pierre-Hugaux Massi est né en 1965 et a vécu en Afrique pendant 18 ans où il a découvert des sculptures et autres œuvres d’art en céramique et a également travaillé comme photojournaliste en Afrique et en Polynésie. Ces années passées derrière l’objectif lui ont permis de découvrir les subtilités de la profondeur de champ, condition préalable pour travailler en  » bas-relief « . L’essence de son travail est de marier les lignes épurées et les ombres délicatement créées par le  » bas-relief « , le tout magnifié par des pigments naturels. Il est aujourd’hui un expert de cette technique et s’inspire des plus grands illustrateurs européens de bandes dessinées pour ses œuvres.

Texte © Pinupexpo

 

 


Maz

Membre du collectif Lindae, c’est une grande enfant qui n’a jamais grandi ni arrêté de dessiner. Elle fait des études de graphiste, obtenant un Bac Pro de communication graphique, elle enchaîne ensuite sur des études en école de dessin à Chambéry. Elle y découvre l’animation qui lui plaît énormément, mais la BD et l’illustration restent son choix initial.

Elle illustre « Le garçon et son étoile » recueil de cinq nouvelles d’Ingrid Achard publié chez les Editions de Neustrie.


Morgane

Morgane

Morgane

Née à Sainte-Colombe, à côté de Vienne, une ancienne ville romaine, en 1973, Marie Morgane a suivi des études en communication, pendant lesquelles elle a pris des cours de dessin avec un professeur de l’école Emile Cohl de Lyon. Intriguée par l’histoire de la Bête du Gévaudan, le projet de LUPUS DEI est né lors de ses études, puis a été rangé dans les cartons en entrant dans la vie active. Après avoir enchaîné différentes expériences qui n’ont pas abouti sur du concret, elle a décidé de laisser libre cours à sa passion de raconter des histoires, en se lançant dans le neuvième Art. C’est avec les encouragements et le soutien des siens, que LUPUS DEI a vu le jour. Toujours désireuse de faire partager son univers en le mettant en dessins, d’autres projets sont également en cours.


Nelly Moriquand

Nelly-MoriquandBriançonnaise, Nelly Moriquand mène de front, dès les années 1980, une double carrière de professeur d’espagnol et de journaliste.

Sa rencontre avec Fabien Lacaf (qu’elle épousera) lui fait prendre le chemin du scénario et leur collaboration donne naissance à pas moins de huit ouvrages et albums sur leurs thèmes de prédilection, l’Histoire et le Romantisme: entre autres, La Reine Noire, Les Pêcheurs d’étoiles, Monsieur N., ou encore leur série se déroulant aux portes du Queyras en 1900, Le Bal des Chimères.

Texte © Glénat

 

 


Christian Offroy

Christian Offroy © Opale BD

Christian Offroy © Opale BD

Artiste peintre, installé à Montagnieu dans l’Ain depuis une dizaine d’année.

Ce peintre figuratif, diplômé de l’Académie Royale des Beaux Arts de Bruxelles, évoque dans ses œuvres la diversité et la fragilité de l’humanité, souvent avec une touche burlesque ou raillante. Dans ses illustrations on retrouve cette même fragilité, accentuée par la douceur de ses couleurs.

 

 

 


 Nicolas Otéro

NicolasOteroNicolas Otéro, dessinateur et coloriste, habite Lyon.

Toute juste diplômé de l’école Emile Cohl de Lyon en 2001, il réalise sur un scénario de Roger Martin sa première série ambitieuse sur le Ku Klux Klan : Amerikkka. La fulgurance de son trait semi-réaliste convient parfaitement à l’univers violent de la série auquel il apporte humour et distanciation. Pour 2007, il se lance dans un projet personnel : Bonecreek, un western post-apocalyptique, tout en continuant la série Amerikkka qui connaît un succès et un écho grandissants.

Texte © Emmanuel Proust

 

 

 


Jérome Phalippou

PhalippouJérome Phalippou est né en 1971 à Montbéliard (Doubs).

Douanier et dessinateur, il réalise, en 2005, le fascicule Contrebande et douaniers en Haute-Savoie (Éd. du Roc d’Enfer). Il illustre également des comptines régionalistes pour enfants dans la collection des Mini-Sapiens (Éditions de l’Astronome). Il a réalisé plusieurs expositions et fait des conférences sur le thème de la douane en terre savoyarde. Dessinateur régulier au Dauphiné Libéré, il a mis entre-parenthèses sa profession de douanier et est responsable depuis 2010 du futur écomusée de la douane qui est en cours d’aménagement dans le bâtiment désaffecté de la douane du Pas de Morgins à Châtel. Il a illustré aux Éditions le Vieil Annecy, l’ouvrage publié en 2008 La Pêche aux souvenirs… Les pêcheurs de Rives et l’Écomusée de Thonon.

Texte © Éditions le Vieil Annecy

 


José Roosevelt

Jose RooseveltNé au Brésil et immigré en Suisse par amour, José Roosevelt mène durant 30 ans une carrière réussie de peintre surréaliste. Cependant, depuis la lecture de ses premiers Carl Barks et Métal Hurlant, le démon de la BD ne l’a jamais lâché.

En 2000, il publie aux éditions Paquet un premier récit en 3 volumes : L’Horloge. Suivra La Table de Vénus dont l’édition entamée chez Paquet est finalement reprise sous forme d’intégrale par La Boîte à Bulles. Chez cet éditeur, de nouveaux volumes sont appelés à enrichir ce qui s’intitule désormais La Bibliothèque de Juanalberto.

Roosevelt a créé en 2002 Les Editions du Canard, par lesquelles il publie un fanzine trimestriel, Halbran. Dans ce fanzine, plusieurs auteurs professionnels (comme Li-An, Krum, les frères Coudray ou Pol) ou amateurs talentueux s’expriment en toute liberté. Les Éditions du Canard ont publié aussi des albums en noir & blanc de Roosevelt, comme Little Juan in Sloganland et la série Ce.

Texte © La boîte à bulles

 


Tony Sandoval

SandovalTony Sandoval est né dans le nord-ouest du Mexique.

Après avoir travaillé quelques années dans des agences locales de graphisme – design, il a décidé de s’orienter vers l’illustration et la BD. Après quelques autoproductions et petits travaux, il réalise quelques uns des nombreux projets qui occupent son carton à dessin !

Texte © Paquet

 


Laurent Segal

Laurent Segal  © Bedethon

Laurent Segal © Bedethon

Laurent Segal est réalisateur et producteur via Kanari Films, notamment du film LARGO, dont le parti pris a été de faire de la bande dessinée le personnage principal du documentaire en répondant à une question toute simple : comment naît un album de bande dessinée ?

Texte © CBD – Kanari Films

 

 

 


Tee-Chew

Membre du collectif Lindae, Tee-Chew est une haute savoyarde rêveuse qui a grandi bercée par les grands noms de la Bande Dessinée Franco-Belge. Elle décide de suivre des études de graphisme tout en dessinant à côté, développant un goût pour la couleur.

Elle colorise la BD « Zoo York City » de Anthony Brize qui sera éditée par Yil Editions.


Fabien Toulmé

Ce n'est pas toi que j'attendais - Fabien Toulmé

Ce n’est pas toi que j’attendais – Fabien Toulmé

Fabien Toulmé

Fabien Toulmé

Passionné de bande dessinée, Fabien Toulmé décide de suivre de longues études d’ingénieur Civil et d’Urbanisme afin d’acquérir les bases essentielles de la construction d’une BD.

En 2001, il part pour plusieurs mois sous les tropiques (Bénin, Guyane, Brésil, Guadeloupe). Lassé par l’eau bleue cocotiers, il revient s’installer en France en 2009 à Aix-en-Provence. Depuis il publie castrations et BD dans divers magazines (Lanfeust Mag, Psikopat, Spirou…) ou dans ouvrages collectifs (Alimentation générale, Éditions Vide Cocagne, Vivre dessous, Editions Monolosanctis, Les autres gens…).

Père d’une enfant atteinte de la trisomie 21, « Ce n’est pas toi que j’attendais », sorti en 2014, est son premier album.

 

 

 

 

 


Lele Vianello

Lele Vianello © Wikipedia

Lele Vianello © Wikipedia

Lele Vianello est né le 7 septembre 1951. Au milieu des années 70, il commence à dessiner des histoires de science-fiction pour le magazine de BD italien Il Mago. Quelques publications suivent dans les Help, Simbad et dans les journaux locaux. Il publie en 1981 Venezia una singolare avventura. Dans les années 80, il commence sa collaboration avec Hugo Pratt. Aux côtés du maître, il a entre autres travaillé sur Cato Zoulou, Jesuit Joe, et sur des travaux publicitaires.

Texte © Casterman

 

 


Virginio Vona

VirginioVona

Né à Rome, Virginio se forme aux arts graphiques en Italie.

Diplômé de l’École de Graphisme, de l’Institut d’Art et de l’École de Bande Dessinée de Rome, il s’installe ensuite en France. Peintre, infographiste, spécialiste du trompe-l’œil et de la perspective, il exerce ses talents au sein de divers cabinets d’architecture.

Texte © 3TPF