Les auteurs


 

Nous avons la chance d’accueillir cette année Joël Alessandra en tant qu’invité d’honneur, mais de nombreux auteur(e)s, illustrateurs(trices) et scénaristes seront également présents au festival. Découvrez la liste (par ordre alphabétique nom ou pseudo) :

 

  • Alep

Alep_2Couv_FaussairesNé en 1966, Michel Jacquet (sous son pseudonyme Alep) s’est très vite intéressé au dessin sous toutes ses formes, et tout particulièrement à la bande dessinée.

Pour assouvir sa passion, il entreprend des étude d’arts plastiques, puis devient illustrateur indépendant et intervenant auprès des enfants pour faire partager ce goût de la BD. Il participe en 2002 à la création d’un village du livre à Saint-Romain-la-Motte (42), multipliant les interventions en milieu scolaires, les fêtes et les marchés du livre.

Il est co-auteur, sous le pseudonyme d’Alep, de l’album Comixland. L’introuvable (avec Deloupy) est paru en 2006, et la suite, Faussaires, début 2008.

Texte © Jarjille

 


 

  • Marie Avril & Eddie Simon

Prix Arouet 2016 avec Confidences à Allah

MarieAvril
confidences-c3a0-allah-azzeddine-simon-avril-futuropolis-couvertureMarie Avril
est une illustratrice lyonnaise, auteure de bd et coloriste. En parallèle d’illustrations pour le roman, la presse, les jeux de société et le jeu vidéo, elle signe avec Confidences à Allah son premier album bd dont elle assure le dessin et la couleur. Elle est coloriste sur l’album Gold of the Dead (ed. Paquet) dessiné par Yan Le Pon. Elle est également professeure de concept art à Bellecour Ecoles (69) et membre de l’association L’Epicerie Séquentielle. Elle travaille à l’atelier Le Gaufrier en compagnie de Yan Le Pon et Anthony Calla. Texte © BD’Gest

NB : Veuillez noter que Marie Avril ne pourra être présente que le samedi 28 mai

Eddy_SimonEddy Simon, né en 1968 ce journaliste est également passionné de BD (Créateur de fanzines reconnus des années 80, « Sapristi » et « Dynamick’ »). Il est le scénariste des « Contes des Indes » en bd et du « Kâma-Sûtra en bd » pour les éditions Petit à Petit en 2010. Il est également l’auteur d’ouvrages et de nombreux autres écrits (guides, nouvelles, articles…) pour divers éditeurs mais aussi scénariste pour « Chroniques Adolescentes » avec Amandine aux éditions Jungle ; « Violette Nozière, vilaine chérie » avec Camille Benyamina aux éditions Casterman ; « Dharavi » avec Myriam Bouima aux éditions Boite à Bulles ; « Confidences à Allah » avec Marie Avril aux éditions Futuropolis ; « Darshan, l’étreinte » avec PH Gomont aux éditions Sarbacane ; « Adivasis » avec Mathieu Berthod aux éditions Boite à Bulles. 

Eddy Simon vit actuellement entre la France et l’Inde.

Texte © Auteur


Hélène Becquelin

Couv_AngryMum Helene_BecquelinGraphiste et illustratrice suisse, elle vit et travaille à Lausanne. Après avoir obtenu son diplôme de graphiste à l’Ecole d’Art de Lausanne en 1987, elle a pratiqué son métier plusieurs années dans diverses agences de publicité. A la naissance de ses enfants, elle est devenue graphiste et illustratrice indépendante et a réalisé au fil des années cartes de vœux, faire-part, dessins de presse, affiches et flyers pour plusieurs musées.

En 2006, elle créée un blog BD qui lui a permis de se remettre à la bande dessinée. Depuis, elle eu la possibilité d’être publiée dans des ouvrages collectifs et personnels tant en Suisse qu’en France :

Clic sur le futur, EPFL / SOS-Aircraft à la Joie de Lire / Corsaires et Casseroles aux Editions Koocook /  Un peu de légèreté dans un monde de fille chez Gawsewitch Editeur / Angry Mum s’énerve et Angry Mum voit rouge aux Editions Glénat / Lina et Spleen dans le Journal Femina.

Texte © www.Helenebecquelin.ch


 

  • Barly Baruti

 

barutiKinshasaNé en 1959 au Congo Belge, Barly BARUTI aborde le monde de la bande dessinée en réalisant neuf albums pour les ONG à partir de 1982.

On rencontre sa signature dans les magazines Koakou et Calao, puis dans Le Soir de Bruxelles, Tam-Tam, Autrement, … où il signe des illustrations. Sa rencontre avec Frank Giroud lui permet de publier Eva K en 1995 aux éditions Soleil. À partir de 1998, il anime Mandrill aux éditions Glénat, toujours avec Frank Giroud au scénario.

Très dynamique, il cherche à faire connaître la BD en Afrique en organisant le premier salon Afro BD à Kinshasa.

Texte © BD’Gest


  • Emmanuel Cassier

Manu_Cassier

Couv_HeritageDuChaosEmmanuel Cassier est né en Seine-Saint-Denis (banlieue nord de Paris).
Après l’obtention d’un BAC A3 option Arts Plastiques, il intègre la Faculté Paris 8 de Saint-Denis afin d’y obtenir un DEUG Arts Plastiques où il suit les cours de BD distillés par Jean-Louis Chazelas. Fait des petits boulots divers ensuite : chauffeur-livreur, magasinier … Arrive comme facteur dans le Lot et se lance comme illustrateur/graphiste. Il réalise de nombreuses affiches, des logos, des interventions scolaires, des ateliers BD/Illustration pour les jeunes et met en couleurs plusieurs chapitres du “ Disparu de Saint-Cirq Lapopie“ album de l’auteur quercynois Joël Polomski. Il monte plusieurs projets BD sur des scénarios d’auteurs confirmés comme Arnaud Floch, Béatrice Nicodème et Frédéric Marniquet mais qui n’aboutissent pas.
“Gueules cassées“, scénarisé par Weissengel, est sa première BD éditée où il réalise là à la fois le dessin et les couleurs.

Ils préparent ensemble actuellement « L’Héritage du Chaos » chez Sandawe.

Texte © Babelio

 


 

  • Daphné Collignon

collignondaphneCouv_TigreDaphné est née en 1977 et, après de nombreux vagabondages, un diplôme d’illustration-infographie, un an aux USA et quelques temps entre Lyon et Angoulême, elle vit aujourd’hui à Essaouira (Maroc) où elle poursuit son travail en bande dessinée. Bien qu’ayant longtemps privilégié l’illustration à la BD, c’est à cette dernière qu’elle se consacre exclusivement depuis plusieurs années. Elle y a fait ses premiers pas avec Isabelle Dethan (LE RÊVE DE PIERRE, Vents d’Ouest) puis en solo, avec le dyptique COELACANTHES. Son dernier opus, fruit de sa rencontre avec Anne Nivat, s’est construit dans la logique de sa passion pour le voyage et d’un désir très fort de découvrir (et faire découvrir) le journalisme avec un autre regard. C’est vers cette forme de bande dessinée que ses envies se tournent de plus en plus, une bande dessinée qui laisserait le champ libre au regard d’une sensibilité subjective approchant d’autres cultures, et d’autres mondes. Également peintre, elle a participé à plusieurs expositions (dont une actuellement à l’Alliance Française d’Essaouira) et animé de nombreux ateliers. Elle se partage aujourd’hui entre une activité de professeur d’illustration à l’École Supérieure des Arts Visuels de Marrakech, et ses projets de livres, d’expositions… Et de voyages…

Texte © BD’Gest

 


 

  • Deloupy

DeloupyCouv_love_storyNé en 1968 à Saint-Etienne, il est diplômé des Beaux-Arts d’Angoulême, section bande dessinée.

Il travaille comme illustrateur indépendant pour la publicité tout en publiant, depuis 2002, pour l’édition jeunesse. Il a illustré de nombreux ouvrages pour les enfants aux éditions Magnard, Bayard, J’ai lu jeunesse, Koutchoulou, Lito. Il a réalisé les illustrations de Collisions et, sous le pseudonyme de Deloupy, celles de Comixland. L’introuvable (avec Alep) est paru en 2006. La BD Sans commentaire est sortie en octobre 2007, puis Faussaires T1, la suite de L’introuvable, début 2008, et enfin Faussaires T2 en 2010. Avec des frites ?, BD autobiographique a été publiée en 2009. Vient de paraître Crotteman, dans la collection BN2.

Texte © Jarjille

 

 


 

  • Ana Dess

anadessAnadess_dessin

Le personnage imaginé par Ana Dess fait obligatoirement sourire. Enfantin et naïf ou parfois zombie, elle use d’un humour satirique.

Couchée sur le papier, la mini-AnaDess nous fait sauter de case en case, de pensées sérieuses à des réflexions loufoques, dénonçant des faits de société mais toujours avec légèreté.

« Ana Dess se plie en 4 » est un donc une BD STRIP, 4 cases pour un thème. Son efficacité est garantie pour toutes les générations.

Texte © Ana Dess

 

 

 

 


 

  • Krum

KrumCouv_futurs_insolitesÉjecté d’Alpha Proxima du Centaure en 1979, Krum commença très tôt à se poser des questions essentielles sur la vie. Pourquoi les oiseaux volent-ils, pourquoi le ciel est-il bleu pantone, pourquoi les mines de Pentel 0.5 sont-elles si vite usées ? Tant de questions auxquelles il n’eut pas de réponse lors de son bref passage au Beaux-Arts du Valais. Décoré du 1er prix des nouveaux talents du festival de BD de Sierre en 2003, il se lance à l’assaut du grand monde en devenant illustrateur free-lance. En 2004, sort L’Au-dessus, son premier album réalisé en collaboration avec des fées puis, en 2005, il lance son propre studio d’illustration, Absurdostudio.

Texte et photo © Castagniééé

 

 


 

  • Mademoiselle Caroline

mademoiselle-carolineCouv_touristeMademoiselle Caroline, de son vrai nom Caroline Capodanno, est illustratrice-graphiste et auteur de BD. Très jeune, elle réinvente la vie de ses voisins avec ses « immeubles animés » qui suivent le quotidien de petits personnages. À 12 ans, elle écrit déjà de véritables scénarios avec héros et aventures sur le modèle du Club des 5. Sans cesse accompagnée de ses carnets à dessins, elle poursuit des études d’art pendant cinq ans à l’ESAG (Ecole Supérieure d’Arts Graphiques). Grâce à cette formation de graphiste, elle travaille 6 mois dans la publicité mais abandonne rapidement, préférant se consacrer à sa véritable passion : l’illustration. Rapidement repérée, elle commence à travailler pour le magazine Elle. Si sa culture BD est plutôt restreinte, avoue-t-elle, elle est fière du rapprochement souvent fait entre ses dessins et ceux de Claire Bretécher, artiste qu’elle admire. Elle livre ses carnets les plus intimes en publiant notamment Enceinte (2010), Maman (2011), Quitter Paris (2012) et Je commence lundi (2013) aux éditions City. Avec Chute libre, elle poursuit ce périple au coeur de son intimité.

Voyageuse, elle espère également pouvoir bientôt s’inspirer de Guy Delisle, en exploitant les carnets de voyage qu’elle tient à chacun de ses déplacements. En attendant que ce projet se concrétise, elle adapte en 2015 Touriste de J. Blanc Gras en bande dessinée.

NB : Veuillez noter que Mademoiselle Caroline ne pourra être présente que le dimanche 29 mai

Texte © Delcourt

 

  • Nikita Mandryka

MandrykaConcombre-de-FaceNikita Mandryka, dit Mandryka (pseudonyme Kalkus à ses débuts), né le 20 octobre 1940 à Bizerte, est un auteur de bande dessinée français d’ascendance russe.

Nikita Mandryka passe son enfance en Tunisie, avant de faire ses études secondaires en France, en particulier à l’Institut des hautes études cinématographiques. Il commence à publier ses premières bandes dessinées chez Vaillant, le journal de Pif : Les aventures potagères du Concombre Masqué et Les Minuscules. En 1967 il passe à Pilote, écrit des scénarios pour Monzon et continue Le Concombre Masqué dans Pilote.
Avec Claire Bretécher et Marcel Gotlib, il fonde en 1972-1973 L’Écho des Savanes dont il se retire en 1979. Il devient rédacteur en chef de Charlie mensuel en 1982 puis de Pilote en 1983 avant de devenir conseiller à la rédaction.
Il reprend Le Concombre Masqué pour Dupuis dans les années 1990-1993 : La dimension Poznave et suivants.

A l’occasion du festival, découvrez les petits opus de Mandryka publiés chez Alain Beaulet Editeur, avec le coup de coeur du libraire « Gardez l’argent » !

Texte © Babelio – Wikipedia 

 

 


 

  • Rebecca Morse

RebccaMorseCouv_AlyssaRebecca Morse est née en 1983 de parents anglo-irlandais. La famille de Rebecca s’installe par la suite en France, où la jeune expatriée fait un bac L arts plastiques, mais abandonne ensuite le dessin pour les études de langues. C’est un petit cours d’illustration auquel elle assiste en 2003 au College of DuPage, Illinois, qui lui donne enfin le courage d’assumer être dessinatrice, et de tenter sa chance à l’école Émile Cohl de Lyon. Elle est diplômée en option Animation en 2008, et travaille quelques temps en tant qu’intervenante à l’Atelier d’Animation d’Annecy. Elle participe en 2009 au collectif En chemin elle rencontre…, déjà sur un texte d’Isabelle Bauthian, et Yessika est sa première BD publiée.

Dernièrement, elle publie le Tome 3 de « Alyssa – La théorie de l’attraction », chez Soleil.

Texte © BD’Gest

 


  • Christian Offroy

Christian_OffroyCouv_HeyChristian Offroy est artiste peintre, installé à Montagnieu dans l’Ain depuis une dizaine d’année. Ce peintre figuratif, diplômé de l’Académie Royale des Beaux Arts de Bruxelles, évoque dans ses œuvres la diversité et la fragilité de l’humanité, souvent avec une touche burlesque ou raillante.
Dans ses illustrations on retrouve cette même fragilité, accentuée par la douceur de ses couleurs. Son premier album Etoile des forêts a été publié par la maison d’édition Couleur Corbeau. Son dernier album Heyo dort avec les loups (tome 3) a été publié récemment chez le même éditeur.

Texte © http://www.christianoffroy.com/

 


 

 

  • Benjamin Reiss

supertokyolandBENJAMIN-REISSDiplômé de l’école Émile Cohl, Benjamin Reiss a travaillé pour le dessin animé, le jeu vidéo et le multimédia.

 

En 2002, il amorce la série Pourquoi tant d’Amour ?  chez Emmanuel Proust (deux tomes parus en 2003 et 2004) avant de partir pour le Japon. Il s’inspire de sa propre expérience pour SuperTokyoland

 

Texte © Glénat

 

 


  • Anne Rivière

Anne-RiviereCouv_tuchantescasseroleAnne Rivière est née en 1968 à Toulouse et habite dans l’Ain, près de la frontière Suisse, avec sa famille.

Elle fait des études de droit, puis devient professeur d’école. Elle enseigne actuellement en CP / CE1, mais devient auteure d’ouvrages jeunesse en parallèle de sa carrière dans l’éducation nationale.

Enfant, elle écrivait déjà des poèmes et des contes pour sa famille et ses copines. Elle est maintenant professeure d’école en CP/ CE1 et maman de trois garçons. Ses enfants et ses élèves lui servent souvent de « testeurs d’histoires ».

Elle écrit notamment chez Nathan ou Bayard Jeunesse.

Texte © Ricochet 

 

 

 

  • José Roosevelt

Jose RooseveltCouv_rooseveltNé au Brésil et immigré en Suisse par amour, José Roosevelt mène durant 30 ans une carrière réussie de peintre surréaliste. Cependant, depuis la lecture de ses premiers Carl Barks et Métal Hurlant, le démon de la BD ne l’a jamais lâché.

En 2000, il publie aux éditions Paquet un premier récit en 3 volumes : L’Horloge. Suivra La Table de Vénus dont l’édition entamée chez Paquet est finalement reprise sous forme d’intégrale par La Boîte à Bulles. Chez cet éditeur, de nouveaux volumes sont appelés à enrichir ce qui s’intitule désormais La Bibliothèque de Juanalberto.

Roosevelt a créé en 2002 Les Editions du Canard, par lesquelles il publie un fanzine trimestriel, Halbran. Dans ce fanzine, plusieurs auteurs professionnels (comme Li-An, Krum, les frères Coudray ou Pol) ou amateurs talentueux s’expriment en toute liberté. Les Éditions du Canard ont publié aussi des albums en noir & blanc de Roosevelt, comme Little Juan in Sloganland et la série Ce.

Texte © La boîte à bulles

 

 


 

  • Fabien Rypert

Fabien Rypertcouv nanobot's-b-1Je suis né le 26 août 1964 et rien ne me prédisposait à faire de la BD. Mes études m’amènent à l’électrotechnique. C’est au club théatre du lycée que je commence à réaliser quelques dessins pour les affiches des spectacles. Je dessine de plus en plus et stoppe les études en cours de BTS. Après avoir travaillé sur divers chantiers, j’intègre un studio de dessin où j’apprends à encrer les personnages d’Astérix et de Disney. En 1988 que je me lance seul, travaillant pour les USA (1ère série de cartes Boogy), la Suède (posters), les jeux Nathan , Disney etc..En 1990, Boogy revient avec une nouvelle série de cartes postales pour les Editions Dalix. 1992, mise en chantier des aventures de Boogy & Rana. « L’étang qui rétrécissait »,le tome 1sera publié en 1996 par les Editions Coeur de Loup.Ayant réalisé les mises en couleur des cartes Gaston Lagaffe, André Franquin me fera le très grand honneur de me préfacer ce premier album. Au festival d’Angoulême en 1997, nous avons obtenu, Tarvel et moi le prix très recherché de l’Alph’Art jeunesse.

Texte © Auteur

 


 

  • Tony Sandoval

Tony_Sandoval Couv_cadavre_sofaTony Sandoval est né dans le nord-ouest du Mexique.

Après avoir travaillé quelques années dans des agences locales de graphisme – design, il a décidé de s’orienter vers l’illustration et la BD. Après quelques autoproductions et petits travaux, il réalise quelques uns des nombreux projets qui occupent son carton à dessin !

On lui doit « Vieille Amérique » en 2005 et le superbe « Le Cadavre et le sofa » en 2007 aux éditions Paquet, avec qui il publie récemment un Artbook de ses illustrations.

Texte © Paquet

 


 

  • Christophe Simon

Christophe_SimonCouv_SparteTrès jeune, Christophe Simon développe un goût prononcé pour le dessin et les voyages.

Ses deux passions trouvent un terrain commun lorsqu’il visite pour la première fois l’Italie antique. Il se prend de passion pour le classicisme académique de l’Antiquité et oriente son dessin dans cette direction. Il suit ensuite les cours de bande dessinée de Léonardo à l’Académie des Beaux-Arts de Châtelet (Belgique), avant de rencontrer son mentor, Jacques Martin. Le « père » d’Alix voit en Simon un héritier naturel et il lui propose de rejoindre son studio. Il lui confie alors le dessin d’Orion, de Lefranc, puis le fait travailler sur deux tomes de « L’Odyssée d’Alix ». En 2005, c’est la consécration, puisque le maître…

Dernièrement, il publie le Tome 3 de « Sparte » aux Editions Le Lombard avec Alexandre Carpentier.

Texte © Le Lombard

 


Ulric Stahl

 

Né en 1976, il a fait des études de peintre en lettres et de communication.

Diplômé des Beaux-Arts de Nancy et d’une maîtrise Arts Plastiques à Montpellier ; en 2007, il s’installe Saint-Etienne. Il travaille régulièrement pour des manuels scolaires du CNED.

Il réalise des illustrations pour la jeunesse, pour la presse jeunesse (Nathan, Milan), des jeux éducatifs chez Ravensburger, ainsi que pour des projets de communication,…

En 2009, il publie une petite bande dessinée aux Editions Jarjille Quand j’étais petit, j’étais ardéchois ou le gâteau roulé,  dans la collection BN2. couv-ulric-_caillou_ Ulric_Stahl

En 2012, il publie chez le même éditeur Un caillou dans la chaussure.

En 2013, il expose à Saint-Etienne «L’Expo bizarre » une série de gravures sur bois sur le thème du fantastique et de la cryptozoologie.

En 2014, il expose à Ambert une série de gravures sur bois sur le thème de la guerre 14-18.

Il travaille en ce moment sur un nouvelle bande dessinée scénarisée par Swan Meralli s’intitulant l’Homme qui sortira bientôt aux éditions Jarjille.

Texte © Jarjille éditions

 


 

Zelba

zelba Couv_GrossesseZelba est une illustratrice allemande. Née sous le doux nom guttural de Wiebke Petersen, elle réalise un parcours classique « Beaux-Arts-Kébab-Frites » entre la France et l’Allemagne. Pendant un échange Erasmus avec l’école des Beaux-Arts de Saint-Étienne, elle rencontre le mâle idéal et s’installe, bien qu’elle n’aime pas le fromage. En 1999, elle intègre l’agence berlinoise « Hirschpool » grâce à laquelle elle réalise plein de dessins pour des clients allemands, français et suisses. Elle pond deux jolis œœufs et continue à illustrer tout ce qui lui tombe sous le crayon tout en changeant des couches et en peaufinant son français (sur l’oreiller, ça va tout seul !). En 2002 paraît l’album jeunesse Cap sur Cacao (texte de Hermann Moers) aux éditions Nord-Sud. Depuis fin 2006, Zelba publie des histoires illustrées sous forme de BD sur son blog. En 2009 sortent les albums Ma vie de poulpe et La mouette aux éditions Jarjille. En 2010 paraît le conte moderne un peu coquin Jeanne et le jouet formidable chez L’atelier du poisson soluble et en juin 2011 C’est du propre !, à nouveau chez Jarjille. Quand on demande à Zelba pourquoi elle se cache derrière un pseudonyme, elle répond que c’est moins dangereux de voyager incognito… surtout depuis l’Euro ! C’est un mensonge, mais bon, ça fait plus sérieux que de dire que sous un pseudo, elle peut raconter plein de cochoncetés sans que la vieille voisine la regarde de travers. Non ?

Texte © Jarjille éditions

 


NB: Merci de noter qu’une attention particulière sera portée au respect des règles du festival concernant le bon déroulé des dédicaces !